MY LETTER IN FRENCH SENT TO MPS IN PARIS TODAY


Big wave to Carolyn Dunning in France! Many thanks to Caro for translating my letter into francais. Just sent it to the deputies of the Nationale Assemble in Paris and a few others. Alas, gmail has told me I had reached some limit, presumably set for each day. So, I will have to wait a bit before sending my letter to the Belgian parliament. Letter in Spanish, Italian and Czech also to be sent  soon.

Monsieur le Député, Madame la Députée,

Je suis journaliste de la science médicale et blogueuse, et en décembre 2015, le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, m’a écrit au sujet de la plainte que j’ai déposée en Grèce pour une affaire de violation de la liberté de la presse.

J’aimerais vous mettre au courant de cette affaire me concernant pour vous aider à comprendre l’ampleur de la corruption et des dysfonctions en Grèce et au sein de la Commission européenne, et la nécessité pour les instances politiques nationales et fédérales à prendre des mesures correctives.

Une lettre du Ministère de l’Intérieur de la Grèce a établi qu’un plan élaboré pour dissimuler une tentative d’assassinat de facto contre moi en avril 2015, à cause de mes activités de journalisme en Grèce, a été organisée par le gouvernement d’Alexis Tsipras.

Le soutien au projet de l’Union Européenne s’effondre précisément parce que les cas comme le mien sont devenus trop fréquents. Trop souvent en lisant l’histoire d’un journaliste que l’on tente d’assassiner alors qu’il enquête sur des questions d’intérêt public, on apprend que le Ministère grec de l’Intérieur et Alexis Tsipras sont impliqués dans la dissimulation. Puis on constate que rien n’est fait par des organismes tels que la Commission européenne, en dépit de preuves accablantes sous la forme de lettres et des documents judiciaires.

Un haut responsable de la lutte contre la corruption en Grèce, Leandros Rakintzis, a estimé que la corruption coûte au pays 33 milliards d’euros par an.

http://www.tovima.gr/en/article/?aid=744227

http://www.faz.net/aktuell/wirtschaft/eurokrise/griechenland/die-skurrilsten-faelle-von-korruption-in-griechenland-13847653.html

Le simple fait de lutter contre la corruption en Grèce, ce que les pays créanciers se sont engagés à faire dans un protocole d’accord avec la Grèce en août 2015, rendrait, par conséquent, d’autres plans de sauvetage inutiles. Cela attirerait les investissements étrangers dont le pays a tant besoin et cela aiderait les entreprises locales à prospérer à nouveau.

Hélas, comme mon cas le démontre, la corruption est florissante. Malgré cela, plusieurs fonds de sauvetage sont prévus, ce qui permettra à cette même corruption rampante de croître avec virulence.

En outre, le peu qui reste de la presse libre, un organe vital pour la surveillance de la corruption, est l’objet d’attaques sans précédent.

L’an dernier, la Grèce a chuté de 50 places sur l’indice mondial de la liberté de presse ; elle se situe maintenant en position 89, derrière toute l’Europe occidentale et la plupart des pays de l’Amérique du Sud.

http://www.thenation.com/article/athens-live/

http://www.pappaspost.com/why-greece-desperately-needs-independent-media-and-how-to-support-one-initiative/

J’ai établi sans l’ombre d’un doute qu’Alexis Tsipras et son proche collaborateur, le milliardaire George Soros, ont une connaissance personnelle directe de mon blog, birdflu666. Cette preuve fait partie de l’enquête en cours en Grèce.

Vous avez peut-être lu l’article largement diffusé par George Soros en septembre 2015 où il a fait la promotion d’énormes flux migratoires en Europe.

https://www.project-syndicate.org/commentary/rebuilding-refugee-asylum-system-by-george-soros-2015-09?barrier=true

Soros utilise presque mot pour mot des phrases d’un rapport au sujet de la crise des migrants que j’avais rédigé et mis en ligne la veille sur mon blog birdflu66, sauf qu’il détourne mes propos en faisant la recommandation d’une politique totalement inverse.

Voici quelques phrases que Soros utilise et qui proviennent directement de mon article d’environ 600 mots : «  migrants who do not qualify for asylum » (les migrants qui ne sont pas admissibles au titre de l’asile), « processing centres » (centres de traitement), « in a safe and orderly [manner] » (de manière sûre et ordonnée), « Greece and Italy » (la Grèce et l’Italie), the EU should » (l’UE devrait) et « the EU needs » (l’UE a besoin), « asylum seekers » (demandeurs d’asile), « another political crisis » (une nouvelle crise politique) et bien sûr le nom de « George Soros ».

Alexis Tsipras a également reproduit une faute d’orthographe rare en lettres grecques de Werner Faymann, la même faute d’orthographe que j’avais faite lorsque j’ai rapporté la rencontre entre Faymann et Tsipras en février 2015. Si Tsipras a présenté une faute d’orthographe qui se trouve sur mon blog, l’explication logique est qu’il lit les rapports que j’écris sur lui sur mon blog.

En avril 2016 il y a eu la preuve tangible que le gouvernement Tsipras a utilisé son influence sur le système de la police et de la justice pour contrecarrer une enquête sur une tentative d’assassinat de facto contre moi, journaliste, qui avais mis en évidence ses liens étroits avec le gestionnaire de fonds spéculatifs et milliardaire, George Soros. En particulier, j’ai expliqué comment le système de réserve fractionnaire bancaire fonctionne et j’ai démontré la nécessité de passer du système de la création privée de l’argent à celui de l’argent souverain pour lutter contre la crise de la dette actuelle.

Une lettre du Ministère grec de l’Intérieur en date du 22 septembre 2015 montre que le gouvernement a donné l’ordre à la police à Larisa et à Ajia d’enquêter sur une personne fictive, « Th. Vallianatou » pour détourner l’attention du vrai coupable, un membre du clergé orthodoxe, l’abbesse Theodekti, et ses associés, responsables de la tentative d’assassinat de facto contre moi en avril 2015.

Les poursuites contre une personne fictive tournent en dérision les procédures de justice pénale, en faisant fi du protocole d’accord de 2015, qui mettait l’accent sur la nécessité de lutter contre la corruption en Grèce.

Le Président Juncker m’a écrit en décembre 2015, prétendant s’intéresser personnellement à mon cas.

Le 17 février 2016, le département contre la corruption de la Commission européenne m’a donné un numéro de référence pour mon dossier et on m’a dit que Jean-Claude Juncker lui-même avait demandé au chef de l’unité contre le crime organisé de me répondre. Et pourtant, la perversion de la justice, l’intimidation et les menaces continuent contre moi comme avant. Tout le monde peut lire mes rapports à ce sujet sur mon blog et voir ce que vaut le « soutien » de l’UE.

Lorsque j’ai obtenu l’accès au verdict et à la lettre par hasard, (pour me priver de cette information, les procureurs de l’Etat à Larisa avaient menti concernant l’existence d’un verdict écrit), les procureurs de l’État ont commencé une campagne d’intimidation et d’obstruction, en appelant mon avocat et même le bureau local des impôts pour m’empêcher de faire appel.

Mon appel, en effet, expose la corruption et la malhonnêteté stupéfiantes impliquant non seulement la police, les procureurs de l’Etat et les avocats de Larisa, mais aussi la Cour Suprême à Athènes et maintenant le Ministère de l’Intérieur lui-même.

La tentative d’assassinat contre moi a eu lieu en Grèce en avril 2015. Pendant mon séjour dans un monastère je publiais sur mon blog, birdflu666, des informations précises et d’intérêt public au sujet de la fausse épidémie d’Ebola et les vaccins à risque contre Ebola.

En janvier 2016, j’ai reçu une lettre du Dr Sarah Wollaston, Présidente du Comité de Santé du Parlement britannique, m’invitant à présenter des preuves au sujet des inquiétudes que j’avais évoquées quant à la question de savoir si le Royaume-Uni était bien préparé pour une situation d’urgence, telle qu’une épidémie de maladie infectieuse, en soulignant l’intérêt public de mes informations.

En 2009, diplômée de l’Université d’Edimbourg et journaliste pour des revues et média de grande diffusion, tels que « Nature », « The Guardian », « The Scientist », j’avais créé un blog pour avertir la population contre les dangers du vaccin contre la grippe porcine, et, en conséquence, j’avais subi des attaques répétées dont le but évident était de me faire taire.

Je note que l’actuel Commissaire européen pour les Migrations, Dimitris Avamapoulos, a annoncé des plans en 2009 pour vacciner chaque personne en Grèce avec le vaccin expérimental et dangereux contre la grippe porcine. Il a été prouvé depuis par les gouvernements du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Suède et de la Finlande, entre autres, que ce vaccin a causé la narcolepsie et d’autres maladies auto-immunes.

http://www.reuters.com/article/us-flu-greece-vaccine-idUSTRE56U3VV20090731

http://www.thejournal.ie/pandemrix-narcolepsy-link-study-1447040-May2014/

http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-somerset-35472926

http://www.thelocal.se/20130326/46950

Ainsi, il semble que toute personne qui met en garde les citoyens européens en les renseignant correctement sur les risques d’un vaccin expérimental contre la grippe porcine doit endurer des tentatives d’assassinat répétées. Par contre, ceux qui cherchent à faire administrer à toute la population ce même vaccin à risque sont récompensés par un emploi à la Commission européenne!

Le protocole d’entente (Memorandum of Understanding, MoU) signé en août 2015 entre la Grèce et ses créanciers pour un troisième plan de sauvetage contenait une exigence claire pour la Grèce de moderniser l’Etat et l’administration publique du pays, en particulier, un engagement à dépolitiser le système, comme condition pour obtenir une aide financière.

http://ec.europa.eu/economy_finance/assistance_eu_ms/greek_loan_facility/pdf/01_mou_20150811_en.pdf

Selon ce protocole d’entente : « Une attention particulière sera accordée à l’accroissement de l’efficacité du secteur public dans la fourniture de biens et de services publics essentiels. Des mesures seront prises pour améliorer l’efficacité du système judiciaire et pour mettre à niveau la lutte contre la corruption ».

Cependant, mon cas montre que la corruption généralisée continue, avec l’aide tacite de la Commission européenne.

L’administration publique dysfonctionnelle et politisée de la Grèce présente un réel obstacle au progrès. Elle chasse les investissements étrangers. Elle bloque l’investissement domestique. Elle étouffe le pays, qui entre dans sa sixième année de dépression avec une économie productive qui croule sous les impôts sans que le gaspillage du gouvernement ne soit freiné.

Les ministres des Finances de la zone euro ont la responsabilité de veiller à ce que l’argent des contribuables (les plans de sauvetage ont déjà coûté 200 milliards d’euros qui ont été avalés massivement par les banques) ne soit pas utilisé pour financer un gouvernement criminel. Cet effort doit également être fait pour le bien du peuple de la Grèce.

La révolte de la base du Parti social-démocrate en Autriche, qui a entraîné le licenciement soudain du chancelier Werner Faymann le 9 mai montre que la population ne veut plus rester sur la touche.

L’inaction sur des questions telles que la protection de la liberté des médias (et les blogs sont les nouveaux médias) et le maintien de la loi et de l’ordre sapent la crédibilité de la classe politique de l’Europe et déstabilisent le continent.

Le temps est venu de compléter l’examen du plan de sauvetage grec, et les politiciens en Europe doivent choisir entre s’associer avec la corruption éhontée d’Alexis Tsipras et Jean-Claude Juncker ainsi que le laxisme des ministres des Finances de la zone euro ou garder une certaine parcelle de crédibilité auprès de leurs électeurs. Concilier les deux n’est plus une option.

Je vous exhorte donc à arrêter le fiasco du plan de sauvetage grec et à refuser de remettre plus d’argent à la Grèce. Je vous demande d’insister sur une véritable réforme du système de justice et de réclamer une véritable enquête sur mon cas aussi.

Toute la documentation judiciaire et de la police reliée à mon affaire peuvent être consultés sur mon blog, birdflu666, sous un article nommé « Documents for my case in Larisa Parts 1 and 2. »

Je reste à votre disposition pour tout autre renseignement, veuillez ne pas hésitez pas à me contacter.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Député, l’expression de mes salutations les meilleures.

Jane Buergermeister

Larisa, Grèce

Comments are closed.

%d bloggers like this: